Facebook veut se tourner vers la VR

Mark Zuckerberg veut placer le futur de Facebook dans la réalité virtuelle en déclinant cette technologie dans plusieurs applications destinées à l’usage quotidien. Le fondateur du célèbre réseau social souhaiterait également placer sa firme en tant que précurseur du VR. Il pourrait ainsi prendre le dessus sur ses nombreux concurrents, incluant Snapchat, Google et Apple. Cette nouvelle stratégie s’appuie essentiellement sur les fonctions sociales des applications de Facebook, en incluant Messenger et Instagram. Les différentes actualisations qui vont se succéder au cours de l’année permettront ensuite de focaliser cette technologie sur la caméra d’un smartphone.
La priorité sur la caméra de smartphone
Mark Zuckerberg songe éventuellement à utiliser la réalité virtuelle sur des dispositifs optiques spéciaux. Ce dernier concède toutefois qu’un tel projet mettra du temps à se concrétiser et préfère donner la priorité à son utilisation sur une caméra de téléphone intelligent. Le projet, initié le 18 avril 2017, se trouve encore en bêta test et seuls quelques développeurs triés sur le volet y auront accès. Facebook promet toutefois un contenu enrichi pour son procédé VR grâce à des partenariats avec des enseignes tels que Nike, Electronic Arts, Warner Bros ou encore Giphy Thoughts.
La date de lancement soulève toutefois quelques a priori sur le côté plagiaire du projet. Snapchat avait en effet présenté un nouveau système de filtrage en trois dimensions pour son application de missive temporaire, peu de temps avant l’ouverture du F8. Ce système est pourtant très similaire aux fonctions qui ont été révélées par Mark Zuckerberg. Ce dernier assume toutefois son intention de copier son rival, bien que cela ne lui ait pas réussi dans le cas des ‘stories ‘.
Un délaissement de la réalité virtuelle
Facebook avait racheté Oculus à un prix colossal en 2014, en considérant qu’il s’agissait de l’innovation technologique de demain. L’entreprise a également présenté des nouveautés associées à cette technologie au cours du F8, dont la plus remarquable est la plateforme Spaces. Facebook a toutefois modéré ses ambitions au regard des réserves manifestées par les consommateurs sur le coût élevé des casques VR. Ces derniers ne correspondent pas également à l’idée de l’interaction ouverte qui est prônée par la stratégie de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *